Lettre de suivi, juin 2017

Bruxelles, le 6 juin 2017

Chères Marraines, chers Parrains,
Chers Amies et Amis d’Emel,

J’espère que vous ne m’en voudrez pas du contenu tout personnel de ce début de lettre, mais en ce jour, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée toute particulière pour Paule, mon épouse, qui comme vous le savez peut-être, nous a paisiblement quittés il y a trois mois. Co-fondatrice d’Emel, Paule était bien plus que la trésorière de l’asbl. Non seulement, elle avait à cœur de préparer et organiser les brocantes, mais lors de nos voyages à Atar, elle mettait tout son savoir d’ex-enseignante pour apporter de quoi agrémenter les cours de français et avait un plaisir fou d’offrir aux enfants quelques nouveaux habits emportés avec nous.

Mais la vie continue, et en ce 6 juin nous avons la chance de pouvoir célébrer la création d’Emel asbl. En effet, en octobre prochain, nous organiserons notre dixième rentrée ! Grâce à votre générosité et votre fidélité, quel chemin parcouru en dix ans.

Souvenez-vous, lors de la rentrée scolaire d’octobre 2007, nous apportions notre aide à quinze enfants. Le directeur de l’école 7 avait gracieusement mis une classe de son établissement à notre disposition. En 2009, un subside reçu de la Loterie Nationale dans le cadre d‘ « Objectifs du Millénaire 2015 » nous permettait d’acheter un terrain et modestement d’entamer la construction du Centre Emel.

Depuis lors, grâce à la générosité d’un partenaire cher à notre cœur, nous avons pu construire des classes supplémentaires et une bibliothèque. L’opération « un Container pour Atar » initiée par les élèves et la direction de l’Institut Ernest Richard d’Etterbeek nous a permis de la « garnir » de livres et de l’équiper d’ordinateurs.

Aujourd’hui, à Atar, notre association fait l’admiration de tous. Chaque année, dans leur établissement respectif, nos élèves se classent parmi les meilleurs de leur classe et certains même se font honorablement remarquer lors de concours. Malheureusement, victimes de cette reconnaissance et faute de moyens suffisants, nous sommes contraints de ne pouvoir accepter de nouveaux enfants que tous les deux ans.

Si lors de la rentrée d’octobre, nous espérons pouvoir ouvrir une nouvelle classe et ainsi porter notre aide à nonante enfants, la prochaine année scolaire relève un caractère tout particulier. En effet, en juin 2018 nos ainés présenteront le Bac. Soyez certains que dès à présent nos professeurs et toute l’équipe d’Emel mettent tout en œuvre pour la réussite du plus grand nombre.

Même s’il reste encore beaucoup de travail et que rien n’est jamais parfait, après ce bilan plus qu’honorable de ces dix premières années dont tous ensemble nous pouvons être fiers, je me dois encore une fois de vous remercier chaleureusement, car sans vous cette action auprès des enfants les plus défavorisés d’Atar n’aurait pas été possible.

Un peu avant l’heure, mais de tout cœur, je vous souhaite dès à présent à toutes et tous d’excellentes vacances.

Bien cordialement,
Pour l’équipe d’Emel,

Jean-Marie Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *