Une Marraine témoigne

Bonjour je m'appelle Laurence, j'habite Vierzon (France). Mon mari et moi nous rendons régulièrement une dizaine de jours chaque année faire un trek dans le désert mauritanien.

Nous avons donc depuis 10 ans maintenant une amitié très profonde pour Ahmed Boubacar qui nous accompagne chaque année et pour sa famille qui nous reçoit sur Atar. C'est par lui que nous avons appris l'existence du Centre Emel (une école réservée aux enfants dont les familles sont nécessiteuses et qui ne seraient pas scolarisés autrement), dans la mesure où nous sommes hébergés juste à côté du Centre à notre retour de trek.

Depuis 3 ans maintenant accompagnés par Ely Cheikh le frère d'Ahmed et responsable du Centre, nous suivons l'évolution de l'agrandissement de l'école. Jusqu'à cette année nous n'avions pas eu l'occasion de visiter l'école pendant la période scolaire, les enfants étaient en vacances mais cette année nous avons été accueillis mes amis, mon mari et moi pendant les heures de cours.

Il y avait ce jour dans chaque classe des cours de français, arabe, mathématiques et dans la bibliothèque des élèves qui corrigeaient leurs évaluations.

Nous avons tous été surpris de l'envie de ces enfants à l'apprentissage, ils se sont montrés curieux et soucieux de répondre aux questions posées par l'enseignant. Un vrai bonheur de les voir assis trois par trois autant enjoués. J'ai été invitée à suivre les cours en m'asseyant dans le fond de classe et j'ai pu les filmer dans l'apprentissage scolaire et ramener quelques photos.

Nous avons été très chaleureusement accueillis par chaque professeur.


Centre


Il y a beaucoup à dire sur le Centre Emel, les trois classes sont fonctionnelles avec tables, tableaux, ventilateurs, bureau de maître, un bureau de direction avec tous les documents archivés, une bibliothèque pleine de dons, j'y ai retrouvé plein de livres de mon enfance, elle est agréable avec ses rayonnages et sa grande table centrale où se retrouvent les élèves. Elle dispose également de postes informatiques qui permettent les recherches.

Une khaima (tente mauritanienne) dans la cour abrite les enfants pour le repas du midi qui est conçu par une cuisinière qui œuvre dans la cuisine attenante à l'école. Des sanitaires sont également à disposition des enfants (WC et douches), ainsi qu'une pièce mise à disposition pour le gardien de nuit et pendant les congés scolaires.

Au dessus des bâtiments il y a une grande terrasse qui donne sur le potager entretenu par les enfants avec un poulailler, inhabituel chez nous mais tellement évident pour l'apprentissage.

Je voudrais également dire le mérite de l'équipe d'Emel, ils laissent tous beaucoup d'énergie, de temps et de financements pour un projet brillamment mené. Ils sont victimes de leur succès et de plus en plus d'élèves ont besoin du soutien de l'association pour devenir de brillants étudiants, et cela ne peut se faire sans la participation de parrains et marraines, et franchement lorsque l'on visite l'école et que l'on voit cette mixité et cette joie dans les classes c'est une belle récompense.

Laurence Frischeteau

Vierzon, 25 mai 2014


Centre