L’école

L’alphabétisme des adultes (>15 ans) n’est que de 40 %! Quand on sait que 50 % de la population a moins de 15 ans, on comprend mieux l’importance d’une bonne scolarisation. Malheureusement par manque de moyens tant de l’Etat que des familles, c’est loin d’être le cas.


Ecole


Il faut toutefois remarquer, que les résultats engrangés au niveau de l’enseignement primaire durant la dernière décennie sont remarquables: la Mauritanie est désormais citée en exemple en matière d’éducation des filles dans le primaire puisqu’aujourd’hui la parité filles/garçons y est atteinte. Par contre, si le taux de scolarisation effectif dans le primaire est de 75 %, il descend à 15 % dans le secondaire pour tomber à 2 % dans le supérieur!

Malgré les progrès réalisés ces dernières années, il reste encore beaucoup à faire dans le domaine de l’éducation pour abolir les barrières qui limitent la scolarisation (insuffisamment généralisée) à l’enseignement primaire.

L’extrême pauvreté des familles est la première entrave à la scolarisation. Malgré l’effort consenti par l’Etat mauritanien, le financement de l’éducation reste problématique. La quasi-totalité du budget de ce secteur est en effet consacré aux (maigres) salaires des enseignants et l’essentiel des frais de scolarisation incombe aux populations.
Pour des parents aux faibles (ou sans) revenus, il est difficile de comprendre le bénéfice qu’ils retirent d’envoyer un enfant à l’école. Même l’école publique n’est pas entièrement gratuite. L’achat des fournitures et des manuels, mais aussi parfois la participation à la construction et à l’entretien des bâtiments scolaires sont à la charge des parents.

L’environnement familial est un autre obstacle. Comment un enfant peut-il étudier correctement quand on pense aux multiples tâches domestiques qu’il doit assumer traditionnellement, tout au long de la journée et de l’année, que ce soit dans sa famille ou chez les parents qui l’accueillent en ville, quand il n’est pas obligé à son tour de partir en quête d’un maigre revenu!

La distance à parcourir pour rejoindre l’école la plus proche et, pour les jeunes adolescentes, les mariages et les maternités précoces sont d’autres obstacles à la scolarisation.

Les enfants issus des familles les plus pauvres ont donc peu de chance d’accéder à une scolarisation qui leur permette d’acquérir une certaine autonomie.


Ecole


De plus, en milieu scolaire, les conditions sont particulièrement difficiles: classes surpeuplées (parfois, plus de 100 enfants par classe!!!), locaux vétustes, manque de matériel... Quant aux enseignants, mal payés ils ont toutes les peines du monde à rester motivés!